Mise à jour : Bientôt 25 ans et toujours puceau

C’est en ce jour de la Saint-Valentin 2013, à force d’avoir vu 36 reportages à la télé sur cette journée, que, ma foi, j’ai décidé de me reconnecter sur ce blog pour faire une mise à jour.

Tuons tout de suite le suspens: Je suis toujours puceau, et j’ai bientôt 25 ans dans 1 mois. Donc en gros j’ai continué de travailler quelques mois dans une société sans aucune présence féminine, et ensuite, voyant que je m’enfonçait dans un cercle vicieux  » 1h d’embouteillage -> boulot -> 1h d’embouteillage -> trop fatigué et donc télé-dodo », que tous mes potes/copains de l’université se sont tous éparpillé aux 4 coins de la France pour leur métier, et parce que j’avais quelques idées de projets, j’ai quitté mon boulot. Le but était de commencer une petite entreprise dans l’informatique avec un pote qui avait déjà de la clientèle et un nom sous le coude. Mais ça n’a pas marché comme prévu, évidemment. Et je me suis retrouvé au « domicile familial » (pour ne pas dire « chez ma maman »).

Du coup, étant un peu démoralisé professionnellement, et m’étant rendu compte que mon précédent boulot ne me plaisait pas plus que cela, j’ai décidé de me lancer seul dans des projets que j’avais en tête. Il se trouve que, ce n’était absolument pas prévu au départ, mais j’ai créé une chaîne Youtube pour me passer le temps, et pour une raison encore inconnue, ça marche. J’ai à l’heure actuelle plusieurs milliers d’abonnés, et mes vidéos ont été vues presque 2 millions de fois. J’ai eu des tas de commentaires du style « Tu me redonnes le sourire », « T’es trop génial ». J’ai même eu plusieurs fanarts. J’ai bientôt 2000 fans sur ma page Facebook, je reçoit des messages privés sur Youtube tous les jours. Mais je suis toujours puceau, cherchez l’erreur. Tout le monde me trouve extraverti (j’ai même déjà eu directement quelques commentaires du type « J’aimerai être aussi extraverti que toi »), hyper méga-drôle, et avec une bonne humeur à péter le feu ! Mais je parie que pas UN SEUL de mes abonnés ne peut se douter que je suis encore puceau. Pire, selon les stats de Youtube, environ 40% de mes spectateurs sont des femmes, et j’ai d’ailleurs souvent des commentaires de celles-ci du type « T’es trop mignon ♥ », « Je t’aime », etc… Mais bon, c’est la communauté Youtube quoi. J’ai même reçu directement des messages du type « Je t’aime, épouse-moi », sauf que ce sont des filles de 14-15 ans qui écrivent ça, si ce n’est pas moins. Ça me fait une belle jambe.

Pour ceux qui se posent la question, est-ce que je gagne de l’argent avec Youtube, la réponse est oui, mais malgré mes 7’000 vues en moyenne par jour, je gagne quelque chose comme… 190€ / mois. La plus grosse rentrée d’argent était en décembre (car il y a beaucoup de publicités), où j’ai eu genre 250€. Bref, je suis encore loin du SMIC ! Mais je bosse en parallèle sur un projet informatique, mais je n’ai aucune idée si cela va marcher. De ce que j’ai vu chez des projets similaires au mien, c’est un peu le hasard, la chance. Des fois ça marche et des fois non. Parfois je vois des projets similaires au mien qui sont complétement pourri et qui ont eu un bon succès, et d’autres fois, des chefs-d’œuvre qui n’ont jamais fonctionné pour une raison inconnue.

Pour en revenir à « l’amour ». Il faut savoir qu’en vrai, comme sur mes vidéos Youtube, personne ne doit se douter que je suis puceau, du moins je ne pense pas, je parle beaucoup, j’ai de la culture, je sais toujours faire rire avec des blagues et des jeux de mots bien habiles, et tous mes amis vous diront que j’ai « la joie de vivre » et que je suis la plupart du temps quelqu’un d’optimiste.

Le truc insupportable, c’est que je suis assez cinéphile. Du grand cinéma, en passant par les blockbusters de Michael Bay et les vieux téléfilms et séries françaises, je vois de tout. Et, impossible de ne pas voir un film sans une partie amoureuse. Du coup, j’ai peur d’avoir idéaliser l’idée que je me fais de l’amour. J’ai « l’amour made in Hollywood » en tant que modèle, puisque je n’ai jamais rien connu d’autre. Et donc je suis assez mitigé ; le jour où (s’il arrive) j’aurai ma première copine, j’ai peur de me heurter sur un « mur de la réalité », où ce sera pas aussi beau que Hollywood, où les actrices ont répété leur plus beau « regard amoureux » devant le miroir pendant des semaines. Enfin j’en sais rien.

Je ne sais plus si j’en ai parlé dans un précédent post ou non, mais pour moi, avoir une relation amoureuse, ça relève de la pure fiction. M’imaginez en train de voler dans les airs comme un oiseau est pour moi au même rang de la fiction et de l’imaginaire qu’avoir une copine. Un genre de truc inaccessible.

Bref, je ne sais même pas si je voudrai avoir une situation professionnelle stable ou une relation amoureuse en premier. Car c’est quand même assez chaud de balancer que j’ai 25 ans et que… je gagne pas un rond. De plus, j’ai aucune idée quand je rencontrerais une fille de comment je vais aborder le truc. « Euh, j’ai jamais eu de relation ». Je me demande bien quelle réaction ça peux générer. Du coup je me pose pleins de questions, et ça fait un cercle vicieux: Je doute, du coup je fais rien, du coup je reste puceau, du coup je doute encore plus, etc… Pas facile.

Bref, pour l’instant je me concentre sur mes projets professionnels et j’essaie d’oublier au mieux ma catastrophique situation amoureuse inexistante.

Publicités

Lieux et moyens de rencontre

Quand on demande à quelqu’un où il a rencontré sa copine/femme, voici les réponses les plus courantes:

A l’école (rappel: je viens de finir une maitrise):

Ok, alors vu que je suis en informatique, voici un résumé du panel féminin que j’ai connu ces 5 dernières années, à travers deux universités:

1ère année d’études supérieure: 2 filles (sur une 40aine dans la promotion) ; une pas terrible, et une extra. J’ai bien dragué la seconde, tout allait pour le mieux du monde, mais elle avait « juste » omis de me dire qu’elle avait déjà un petit ami… Je l’ai d’ailleurs rencontré plusieurs fois ensuite, et je n’avait aucune chance ; le type était le sosie de Brad Pitt, cadre dans je sais plus quelle grosse boîte, hyper gentil, marrant… Sincérement, c’est un chouette type et je suis au moins content pour elle qu’elle ne soit pas avec un connard, mais bon, ça n’a pas fait avancer mon cas…

2ème année d’études: DUT, même situation, même promotion.

3ème année d’études: Même université, idem.

4ème année d’études: Autre université, nouvelle promotion de ~50 éléves et… wait for it… 0 filles. None. Nada. Zéro.

5ème année d’études: Portion de la promotion de la 4ème donc 0 aussi.

Bref. Au revoir la rencontre par les études. Et bien sûr, dans les deux universités, c’était dans un batîment spécial informatique, donc croiser une fille dans un couloir, ça n’ai jamais arrivé.

Deuxième lieu de rencontre répondu: Au travail.

Attention, je tape fort aussi: 1 année de boulot en alternance (soit environ 9 mois de boulot si on additionne) : Je n’ai croisé dans ma société que deux femmes. Oui, femmes, dans le sens mariées, 40aine, avec 2 enfants.

Deuxième stage, de 6 mois, attention… wait for it… 0 femmes/filles. Rien. La société dans laquelle j’ai fait mon stage est composée uniquement d’homme, sans exception, nous avions même UN secrétaire.

Troisième lieu de rencontre, sorti par les copains: BEN DANS UNE BOITE DE NUIT LOLILO

Ok, sauf que je déteste les boites de nuit. Sérieusement, j’y suis déjà aller quelque fois, je trouve ça carrément naze, on peut même pas s’entendre parler, et j’ai un mal de crâne horrible  au delà de 10 minutes alors que je ne consomme aucun alcool. J’espère trouver une fille qui n’aime pas ça car je ne suis même pas sûr qu’en me donnant de l’argent j’aimerai y aller.

Quatrième moyen de rencontre sorti: Ben l’amie/soeur/connaissance d’un autre ami(e)

Génial, car 100% de mes amis que j’ai eu lors de mes études sont eux aussi célibataire et l’ont également été durant toutes ces années. Tip top quoi.

Voilà, alors autant vous dire qu’une fille, quand j’en voit une de mes propres yeux quand je vais au supermarché par exemple, c’est genre dans ma tête: « Oula, ça existe pas qu’à la télé finalement ». Et ne me dîte pas : « Ben y en a au supermarché, KESKE TATTENDS FONCEE FFS », parce que je suis incapable d’aborder une fille comme ça sans aucune raison dans la rue ou dans un supermarché. Au travail, à l’école, dans un petit contexte, aucun soucis, par contre, marcher comme ça, débouler devant une fille sans rien, c’est pour moi impossible. Et ne venez pas me dire non plus « Ololol, le mec fait un blog pour se plaindre qu’il a 23 ans et puceau et il est pas capable d’aborder une fille dans la rue loulilou », parce que je ne connais PERSONNE qui est sorti avec une fille qui a été abordée sans aucune raison, juste comme ça.

Voilà.

Sinon, merci pour vos commentaires, j’ai pas vraiment le temps d’y répondre, je passe déjà rarement ici et j’en profite pour écrire un article quand c’est le cas.

Insupportable

Vous pensez qu’être puceau à 23 ans est facile ? On vit dans un monde ou à chaque instant n’importe quoi peut vous rappeller que vous êtes puceau. Chaque pub ou film passant à la télé avec deux acteurs qui vivent une relation, s’embrasse, voir plus, et boom, le fait que je n’ai jamais connu ça me revient en tête et est carrement insupportable. Savoir que je n’ai jamais toucher la peau d’une fille me dégoûte au plus haut point, d’autant plus que je connais des gros cons qui ne le mériteraient pas et qui sont toujours avec des filles différentes. Moi j’en veut pas 40, j’en veux déjà juste une.

Une affiche à un arrêt de bus de parfum ou de vetements ? Et merde, je suis seul. Un couple qui s’embrasse au supermarché ? Et merde, je suis seul. Une fille avec une jupe un peu courte, un jean moulant ou un décolleté ? Et merde, je suis seul. Je n’ai jamais pu « matter » une fille sans faire attention à ce qu’elle ne me remarque pas entrain de la regarder. Bon y a pas que le coté physique : savoir que je n’ai jamais pu avoir une grande complicité avec une autre personne, ni quelqu’un sur qui je peux réellement compter, ou quelqu’un qui me connait mieux que moi-même, m’est également insupportable, au delà de la simple attirance physique. Quelqu’un avec qui je pourrais prendre le temps de lui apprendre, lui montrer pleins de choses, et également découvrir ensemble.

Bref, je suis seul, et chaque jour « que Dieu fait » me le rappel.

Statistiques

J’ai aujourd’hui lu, dans je ne sais quel journal, que 8,8% des personnes au Luxembourg ont eu leur première relation sexuelle à plus de 23 ans.

C’est « presque » rassurant.

Un début d’amélioration

Bon,

Coté boulot, mieux vaut tard que jamais, mais tout c’est arrangé. D’une manière complétement innattendue, certes, mais c’est arrivé. Je vais maintenant au boulot (enfin de ce qu’il en reste : je finis dans une semaine) avec le sourire.

Et ma vie professionnel après stage commence à sortir un peu du flou, il y a des chances que j’ai trouvé un travail qui me sera fort intérressant, mais c’est pas encore sûr.

Sinon, coté amour, toujours aussi vide. J’ai encore essayé quelques sites de rencontre, mais c’est vraiment de la merde. Sérieusement. Je me suis même inscrit sur un site où il faut être selectionné pour rentrer : Attractive World. Et bien verdict : de la merde. Je pense qu’à Paris, un tel site doit être intérressant, mais de là où j’habite (un petit coin paumé en Lorraine), il y a genre… 4 pages de profil de filles, soit environ une trentaine, pour toute la Lorraine. Si on enlève celles qui ne sont pas revenues depuis moins de 3 mois, il en reste pas beaucoup.

Je ne vous parle pas de meetic, c’est de la merde. Je tombe uniquement sur des filles qui veulent juste passer leur temps à discuter sur Internet. Sérieusement, il y a des forums ou de chats pour ça, mais pas des sites de rencontre.

Et enfin il y a AdopteUnMec, idem : de la merde. Le nombre de profil masculin doit tellement être hallucinant qu’une fille ne regardera jamais mon profil. De plus, une fois que l’on retire :

  • Celles qui ne regarderont jamais notre profil ;
  • Celles qui regarderont notre profil mais ne nous accepterons pas ;
  • Celles qui sont un peu folles ;
  • Celles qui sont moches ;
  • Celles qui écrivent en SMS ;
  • Celles qui balancent des « je ss 1 fille loool » en description ;
  • Celles qui nous accepterons et qui auront vu notre profil, mais qui ne réponderont jamais ;
  • Celles qui nous réponderont ensuite : Ce sera alors de la merde, ou alors la fille cherche juste la discussion, ou alors, lorsque tout marche à merveille, la fille ne réponds plus du jour au lendemain et se désinscrit du site sans prévenir.

« True story. »

‘fin bref. En plus, 80% des filles marquent dans leur profil : « Je ne cherche pas de plan cul comme la plupart des mecs sur ce site -_-« . BEN ACCEPTEZ MOI OU REGARDER MON PROFIL BORDEL.

Sérieusement. De toute façon pour moi, les sites de rencontre servent à rien, surtout dans les petites régions.

Je vais surement réecrire quelques posts dans les jours à venir. Y a tellement à dire et tellement de points à couvrir…

Snif

  • Un de mes amis au lycée s’est marié.
  • Une autre vient de tomber enceinte.

Et moi je n’ai jamais embrassé une fille de ma vie. J’ai vraiment l’impression de rater ma vie.

Pour bien mettre une bonne couche, dans un mois mon stage de fin d’études est fini. Je serais donc:

  • Sans appart (je vais devoir le rendre)
  • Sans copine (apparement)
  • Sans copain (tous partis ailleurs)
  • Sans job
La seule chose qui me restera, c’est mes parents et ma chambre dans leur maison.

Travail

(L’orthographe sera corrigée un peu plus tard)

Comme je disais dans mon précédent post, il n’y a pas que mon activité sexuelle inexistante qui m’a poussé à écrire ce blog. Il y a aussi le reste. Je vais donc aujourd’hui vous parler du travail que je fais.

Je suis en fait en stage de fin d’études de ma maitrise en programmation informatique. Je taffe en gros sur le developpement d’une interface graphique pour une équipe externe de chercheur en molécules ou je ne sais quoi.

Et sincérement, je ne pensais pas qu’en atteignant un tel niveau on puisse encore tomber sur des stages aussi pourris que le mien. Attendez. Laissez-moi réctifier : Je ne pensais pas qu’une personne telle que mon tuteur dans l’entreprise puisse exister à ce niveau. Sérieusement, c’est un des plus gros con egocentrique qu’il m’ai été donné de voir. Ce type a le même genre de comportement qu’un ado qui essaie d’être rebelle et tente de faire chier le plus possible son prochain afin de simplement se sentir supérieur.

Et, cerise sur le gateau : Je travaille dans le même bureau que lui. Je vois tous les jours sa sale tronche 8h par jour en face de moi. Inadmissible. De plus, j’ai l’immense chance que mon ordinateur donne sur le couloir derrière moi dans lequel il y a toujours quelqu’un. Et ça, ça m’enerve au plus haut point. Voyez, je travaille sérieusement, c’est rare que je divague sur Internet sur je ne sais quel site, mais je déteste quand même que quelqu’un puisse voir mon écran et la manière dont je travaille. Et bien sûr mon connard de boss passe tous les quarts d’heure derrière moi pour tout un tas de raisons : à boire, pipi, clope, pause, appel personnel. Bref, comme dis ma mère : « Partisan du moindre effort. » J’y revienderai.

Et faut voir comment il parle. Toujours avec une tête d’enterrement. Il arrive le matin et lâche un « Salut » genre « Je te dis salut par commodité mais j’en ai rien à foutre en fait. » Et ce comportement, je vous rassure, il l’a avec tous les salariés de la société (nous sommes une 30aine).

To be continued… Il est tard.